fbpx

A la rencontre de L'âme des bois

Julien, tourneur sur bois​

     En ce matin de mi-mars, je me mets en route pour aller rendre visite à Julien, Tourneur sur bois aux Ateliers du geste, association d’artisans situés au Grand Mas, Mouret, à 30 minutes au nord de Rodez. Après plusieurs heures de route, j’arrive à destination et me retrouve devant un grand hangar. Je gare ma voiture. À première vue, l’endroit ne paye pas de mine. Je pousse une porte du hangar et me voilà directement dans la salle principale où Julien est là pour m’accueillir.

     Ancien luthier et marqueteur, Julien se consacre désormais depuis plusieurs années au tournage à bois. Pour lui le bois c’est une passion depuis son enfance. Derrière la fabrication de ces objets utilitaires et décoratifs, c’est une démarche écologique et éthique qu’il met en avant.
Heureux de ma venue, il commence par me faire visiter les lieux. L’ensemble du hangar des ateliers du geste héberge plusieurs activités artisanales et artistiques ; deux boulangers, une couturière, un mosaïste, un forgeron, une illustratrice, une herboriste, deux charpentiers, une menuisière et pour finir deux tourneurs sur bois.

     Le fournil du boulanger est chaud et va recevoir les fournées du matin. Dans l’atelier de la couturière, c’est une multitude de tissus de couleurs qui ornent les étagères. Du côté de l’atelier de Julien, ce sont les copeaux de bois jonchant le sol et les gouges qui décorent le lieu. Trois machines sont là, prêtes à être utilisées, deux tours à bois et un tour frontal.

     Les tours à bois permettent la rotation de la matière. Grâce aux outils tranchant comme des gouges, le tourneur vient au contact du bois pour le creuser, ainsi il le sculpte et crée toutes sortes d’usinages à forme cylindrique. Le tour frontal, lui est plus destiné à creuser de grandes pièces de bois car il n’a pas de banc contrairement aux autres tours et il a une capacité de tournage allant jusqu’à 1 mètre de diamètre.

     Après quelques explications, c’est parti pour la démo ! Julien place un rondin de bois dans les mâchoires du mandrin du tour à bois et démarre la machine. Le tour prend de la vitesse et le rondin n’est bientôt plus qu’un gros mélange de couleurs, créé grâce au mouvement de rotation imposé par le tour. Il s’empare d’une gouge et commence à rentrer en contact avec la matière. La magie opère ! La matière se transforme sous mes yeux ébahis. Le bois se sculpte instantanément. Il manie son outil avec une précision étonnante ! Après quelques coups de gouge et un tapis de copeaux au sol, le rondin de bois brut est devenu… un verre à pied !

    Après plusieurs heures d’échanges avec Julien et mon verre en main fraichement taillé, je reprends ma voiture pour repartir. Ravi de cette rencontre enrichissant je me dis que je reviendrai avec plaisir pour essayer le tour à bois.

Julien reçoit du public en simple visite ou en stage, d’une patience et d’une pédagogie innées, il vous transmettra avec grand plaisir son savoir-faire sur le tour à bois.

Crédit photos : Julien Cavaillé

Autres articles

Catégories : Tournage sur bois

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.